» La tristesse dans la beauté ne fait jamais de mal à l’âme. « 

"La littérature devance toujours la vie. Elle ne la copie pas mais la modèle à son gré." O. Wilde

Extraits esto

 » La tristesse dans la beauté ne fait jamais de mal à l’âme. « 

les dernieres chroniques

Découvrir nos chroniques

Littérature étrangère

Petites boîtes | Yôko Ogawa

La vie de la communauté s’articule autour de l’école maternelle, chargée du passé de dizaines d’enfants aujourd’hui absents. Dans ces locaux tout est petit, à l’image des êtres qui les peuplaient. Tout ici tourne autour du souvenir des enfants perdus, sur lequel les parents endeuillés veillent tranquillement. Ils chérissent et maintiennent en vie la mémoire de ces êtres si chers à leur cœur.

Lire la chronique »
Conversation
Pascale SEYS
Ecouter
Conversation
Lionel DUROY
Ecouter
Conversation
Benjamin SPARK
Ecouter

les amis d'esto

les intemporels

A lire en toutes saisons

Littérature francophone

Verre Cassé | Alain Mabanckou

De sa plume ciselée, Alain Mabanckou tisse une galerie de portraits truculents, conjugue récits au goût sucré-salé, drôles, amers et dévoile de la vie, son authenticité, sa loufoquerie et ses cruautés.

Lire la chronique »
Littérature étrangère

Le séducteur | Jan Kjærstad

Attention, chef-d’oeuvre! Un régal. Un ovni venu de Norvège… Le séducteur se révèle une incroyable plongée dans l’existence d’un homme et de tous hommes. Indispensable!

Lire la chronique »
Littérature étrangère

Le restaurant de l’amour retrouvé | Ito Ogawa

Lumineux, intelligent, plein d’humour, de secrets, de saveurs, de parfums, de découvertes, d’odeurs… Tous nos sens explosent à la lecture du « Restaurant de l’amour retrouvé », de Ito Ogawa. En bonus, la découverte d’un Japon inattendu, surprenant, déroutant, subjuguant!

Lire la chronique »