« L’amour s’apprend par capillarité. Au jour le jour. En un goutte-à-goutte silencieux qui se délivre sous nos yeux. »

"La littérature devance toujours la vie. Elle ne la copie pas mais la modèle à son gré." O. Wilde

Extraits esto

« L’amour s’apprend par capillarité. Au jour le jour. En un goutte-à-goutte silencieux qui se délivre sous nos yeux.»

les dernieres chroniques

Découvrir nos chroniques

Littérature francophone

Aysuun | Ian Manook

Aysuun a cent six ans lorsqu’elle entame la narration de l’histoire des siens. Alors qu’elle n’en a que quinze, sa famille est massacrée par des soldats soviétiques débarquant au campement.

Lire la chronique »
Littérature étrangère

Petites boîtes | Yôko Ogawa

La vie de la communauté s’articule autour de l’école maternelle, chargée du passé de dizaines d’enfants aujourd’hui absents. Dans ces locaux tout est petit, à l’image des êtres qui les peuplaient. Tout ici tourne autour du souvenir des enfants perdus, sur lequel les parents endeuillés veillent tranquillement. Ils chérissent et maintiennent en vie la mémoire de ces êtres si chers à leur cœur.

Lire la chronique »
Conversation
Pascale SEYS
Ecouter
Conversation
Lionel DUROY
Ecouter
Conversation
Benjamin SPARK
Ecouter

les amis d'esto

les intemporels

A lire en toutes saisons

Littérature francophone

Leur séparation | Sophie Lemp

Bon voilà, c’est l’histoire d’une adulte qui revient sur le divorce de ses parents lorsqu’elle avait dix ans et tente de comprendre ses blessures. Dit comme ça, on s’en passerait bien, tant le sujet a été éculé. Et pourtant, ce serait sans compter sur l’écriture délicate de Sophie Lemp qui égrène avec une rare subtilité les souvenirs et les déchirements.

Lire la chronique »
Littérature étrangère

Le Meurtre du Commandeur | Haruki Murakami

Dyptique exceptionnel que ce « Meurtre du Commandeur » où, à l’instar de 1Q84, Murakami explore ses obsessions, la solitude et la création. Œuvre foisonnante, ambitieuse, profonde et pourtant d’une rare fluidité. « Le meurtre du Commandeur » se révèle une véritable odyssée initiatique…

Lire la chronique »
Jeunesse

1749 Miles | Fabienne Blanchut

« Nous méritons toutes nos rencontres. Elles sont accordées à notre destinée ». Sans doute Mauriac s’est-il penché sur l’épaule de Fabienne Blanchut, lorsqu’elle prit sa plume pour conter aux jeunes adolescents l’extraordinaire histoire de Ham et Joshua.

Lire la chronique »
Littérature francophone

Le tilleul du soir | Jean Anglade

On se marre, on s’émeut, au fil de cette savoureuse galerie de portraits. Le ton est juste, sans pathos, l’analyse toute subtile de ce sentiment étrange que celui de vieillir, de la peur de la mort, de la crainte de l’hospice. Sous une plume tendre, fine, rilleuse, bouleversante, Jean Anglade réussit une merveille.

Lire la chronique »