littErature francophone

Nos dernières chroniques

Disparaître | Lionel Duroy

Ce roman autobiographique semble une fois encore servir de thérapie à l’auteur qui toute sa vie a tenté de guérir de la « tristesse abyssale » qui l’habite par deux moyens différents : écrire et rouler à vélo.

Lire la chronique »

Les frénétiques | Adeline Fleury

Alors qu’Ada a fait le choix radical d’éliminer de sa vie les hommes qui y étaient de passage, elle se retrouve dévorée par une passion dévastatrice. C’est la fièvre que l’on retient de ce roman incandescent, qui place la femme au centre de son propre désir.

Lire la chronique »

Bleu nuit | Dima Abdallah

C’est la dérive d’un homme aux prises avec ses démons et ses fantômes, reclus dans un univers aseptisé, en proie à ses angoisses. Lorsqu’il apprend la disparition de celle qu’il a aimée, quelque chose s’éveille en lui. Il quitte son semblant de vie et fait le choix de la rue, pour oublier.

Lire la chronique »

Le gosse | Véronique Olmi

Orphelin de père, Joseph vit dans l’amour de sa mère et de sa grand-mère dans un quartier pauvre de Paris dans les années vingt. Lorsque sa mère meurt, il tente comme il peut de veiller sur sa grand-mère,mais la séparation est inéluctable: elle est emmenée à l’hospice, lui devient pupille de la Nation. Le parcours des années qui suivent est un véritable enfer.

Lire la chronique »

litterature etrangere

Nos dernières chroniques

Home | Toni Morrison

« Home » est en apparence le récit d’un homme qui, de retour de la guerre, traverse les États-Unis pour rentrer chez lui. Derrière la simplicité trompeuse de l’histoire, Toni Morrison reprend les thèmes qui lui sont chers : le racisme, l’esclavage, le ségrégationnisme, la guerre, le déracinement.

Lire la chronique »

Ce genre de petites choses | Claire Keegan

Claire Keegan, écrivaine irlandaise largement primée, revient sur le triste passé de son pays qui jusqu’en 1998 enfermait les filles mères, les séparant de leurs bébés et les réduisant pratiquement à l’esclavage. Dès le premier paragraphe, elle conquiert son lecteur par la poésie de son écriture.

Lire la chronique »

Le grand jeu | Graham Swift

Un magicien, son assistante et un maître de cérémonie: un trio phénoménal se produisant un été sur la jetée de Brighton. Un monde au bord de la transformation, un temps où le divertissement ne pouvait passer que par la scène, juste avant l’installation du petit écran dans les foyers.

Lire la chronique »

Confusion | Elizabeth HOWARD

Les trois cousines encore enfants dans « Etés anglais » sont maintenant à l’aube de l’âge adulte et bien décidées à poursuivre leurs rêves à Londres, loin de la maison familiale du Sussex où elles vivent depuis le commencement de la guerre.
Malgré la menace, la vie se poursuit dans cette grande fresque familiale typiquement anglaise.

Lire la chronique »

"Réserver son jugement est une preuve d'espoir infini." F. S. Fitzgerald

LITTERATURE JEUNESSE

Pour les plus jeunes

La montagne de livres | Rocio Bonilla

Aussi loin que l’on se souvienne, le plus grand désir de Lucas a toujours été de pouvoir voler. Bien sûr, rien n’y fait. Jusqu’au jour où il ouvre un livre, puis un deuxième, et un troisième. C’est par la lecture que Lucas fera ses plus beaux voyages.

Lire la chronique »

LITTERATURE essai

Pour aller plus loin

Conversation
Pascale SEYS
Ecouter
Conversation
Lionel DUROY
Ecouter
Conversation
Benjamin SPARK
Ecouter

les intemporels

A lire en toutes saisons

Coups de coeur

Des coeurs ordinaires | Catherine Locandro

Tout le nouveau roman de Catherine Locandro tient dans ces lignes simples, tendues, arguant d’un mystère qui ne cessera de se creuser au fil de 250 pages. Et l’auteure de convoquer les mots pour explorer l’ombre et la lumière.

Read More »
Rencontres

Rencontre avec Marc Levy

Mélanie Morinet et Didier Debroux recevaient dimanche 25 juin 2017 recevaient dans le cadre du neuvième salon Saint-Maur en Poche sur la scène de La Griffe Noire l’auteur français Marc Lévy…

Read More »
Chroniques en vidéo

Pour que rien ne s’efface | Catherine Locandro

Comme un film que l’on rembobine, cette histoire commence par la fin. Une banale levée de corps par l’équipe des pompes funèbres, celui d’une femme de 65 ans retrouvée dans un studio parisien, entre des magazines, photos éparses et cadavres de bouteilles.

Read More »
Littérature francophone

Quand Dieu boxait en amateur | Guy Boley

Avec le sentiment poignant du temps perdu à s’opposer à ce père qu’il ne voyait que comme une épave à éviter, Guy Boley comprend trop tard quelles furent les aspirations de cet homme. De sa plume ciselée, à l’os, il célèbre le paternel avec amour et humour et livre un roman où la grâce, l’admiration, congédient les regrets.

Read More »