Comment construire une cathédrale Mark Greene

Par Didier Debroux - 8 octobre 2016

Souvent, la réalité révèle des personnages flamboyants, grandioses, beaux comme Edmond Dantès ou Cyrano. Et c’est de ce regard que Mark Greene extrait la substance de son récit « Comment construire une cathédrale » ou l’histoire de Justo Gallego, Don Quichotte des temps modernes…

Justo, 90 ans aujourd’hui, est né dans la banlieue de Madrid. Il y a 55 ans, l’homme décide de se lancer dans un projet qui, aux yeux de beaucoup, peut sembler fou et vain. Novice dans un monastère, il en fut « expulsé » pour cause de tuberculose. Il parvint à guérir et fit alors le vœu d’honorer la Vierge à sa façon en construisant, sur un petit lopin de terre une… cathédrale, seul, de ses mains, avec du matériel de récupération. Il ne connaissait rien, ni en architecture ni en maçonnerie. Il avait consulté des ouvrages traitant du sujet. point. Un autodidacte complet.

Nous somme donc en octobre 1961, lorsque le jour de la célébration de la Vierge du Pilar, Justo donne le premier coup de pelle afin de creuser les fondations de son oeuvre. L’homme appartient à un monde aujourd’hui révolu, celui de la vieille Espagne, celle d’avant l’Europe. Conduit par son intuition, il poursuit depuis cinq décennies un projet qui jamais n’aura de fin, sans plan, guidé par sa foi. Et de son travail quotidien, Justo donne une leçon au monde contemporain déjà tellement fixé sur des schémas structurés, où le temps consacré aux choses ne cesse de se réduire… Lui s’inscrit dans l’infini, dans l’éternel. Il se confronte à ses rêves. Et c’est d’ailleurs tout le sujet de ce récit: la confrontation à nos rêves, à nos croyances, à nos certitudes. Empreint des notions de possession, d’héritage, de légation, l’homme en devient calculateur, concentré sur lui-même, compteur tel un Philistin. Il en oublie la notion d’aventure, l’importance de faire de sa vie une oeuvre, fût-elle… éphémère.

Nonante pages de pur plaisir, de poésie, d’interrogation qui se lisent d’une traite et sur lesquelles on revient sans cesse. Bref un régal!

Parution le 15 septembr 2016
94 pages

Retrouvez ce roman sur le site de l’éditeur

DES LIVRES QUI POURRAIENT VOUS PLAIRe...

Les voyages de sable | Jean-Paul Delfino

C'est à un voyage que Jean-Paul Delfino, après son magnifique opus "Les pêcheurs d'étoiles", convie le lecteur. Un grand, très grand, voyage à travers le temps, l'espace, les continents, sur...

Lire

14 | Jean Echenoz

Après sa fabuleuse trilogie de romans biographiques (Ravel, Zatopek et Tesla), Jean Echenoz revient pour notre plus grande délectation avec un roman époustouflant! 14 Livre en toile de fond la...

Lire

Le tilleul du soir | Jean Anglade

On se marre, on s'émeut, au fil de cette savoureuse galerie de portraits. Le ton est juste, sans pathos, l'analyse toute subtile de ce sentiment étrange que celui de vieillir,...

Lire

La petite sonneuse de cloches | Jérôme Attal

Poétique, enchanteur, romantique, le dernier roman de Jerôme Attal, «La petite sonneuse de cloches», s’inscrit dans la quête incessante de l’auteur: «créer un monde où la magie opère».

Lire

Quand Dieu boxait en amateur | Guy Boley

Avec le sentiment poignant du temps perdu à s’opposer à ce père qu’il ne voyait que comme une épave à éviter, Guy Boley comprend trop tard quelles furent les aspirations...

Lire

Garbo | Guillaume de Fonclare

Guillaume de Fonclare, explore, analyse, traque, les aléas d’une vie. Il dissèque, de sa plume diaphane, sèche, le sentiment de honte, la perte des repères, la fragile frontière entre mensonge...

Lire
Fermer le menu