Enfant de salaud Sorj Chalandon

Par Dominique de Poucques - 16 octobre 2021

Avec ce nouveau roman, Sorj Chalandon poursuit inlassablement sa quête du père. Il revient sur ses années de jeunesse qui font de lui un spectateur accompli devant ce géniteur toujours en représentation. D’abord hanté par la parole de son grand-père qui instille le soupçon en mentionnant une guerre faite « du mauvais côté », il finit pourtant par enfouir le passé trouble et encombrant de ce père théâtral et colérique. « J’ai passé mon enfance à croire passionnément tout ce qu’il me disait, et le reste de ma vie à comprendre que rien de tout cela n’était vrai. Il m’avait beaucoup menti. Martyrisé aussi. Alors j’ai laissé sa vie derrière la mienne. »  Mais alors qu’il croit sa fin proche, le père laisse un message sur un répondeur, faisant ressurgir les vieux démons. Chalandon découvrira alors la vie invraisemblable de ce mythomane opportuniste se vantant d’avoir bien connu Jean Moulin… et Klaus Barbie. Un jour collabo, l’autre résistant, changeant sans cesse d’uniforme, il vivra cent vies et s’en inventera mille autres. Cet homme resté un enfant s’enivrant d’aventures plus que de convictions « Tu ne t’intéressais pas au sens des choses, mais tu étais attentif à ce qu’elles aient de la gueule » passera son existence à se forger de faux souvenirs, finissant par y croire lui-même.

Pour romancer son récit, l’auteur superpose deux histoires aux chronologies initialement espacées, mettant en parallèle le procès de Klaus Barbie qu’il a couvert comme journaliste en 1987 et sa recherche de vérité à propos de son père. Ce faisant, il oppose la profondeur de son humanité à la froideur calculée de Barbie (et Vergès) dans un texte poignant. Le roman sonne comme un point final, un dénouement pour cet homme qui aurait pu tout entendre et peut-être pardonner si son père lui avait seulement parlé. Mais le silence et le mensonge ont fait de Sorj Chalandon un être meurtri, sans héritage.

« Enfant de salaud » est présélectionné pour le prix Goncourt 2021.

Parution le 18 août 2021
336 pages

Retrouvez ce roman sur le site de l’éditeur Grasset

DES LIVRES QUI POURRAIENT VOUS PLAIRe...

Quand Dieu boxait en amateur | Guy Boley

Avec le sentiment poignant du temps perdu à s’opposer à ce père qu’il ne voyait que comme une épave à éviter, Guy Boley comprend trop tard quelles furent les aspirations...

Lire

Le voyant d’Étampes | Abel Quentin

Pour ne pas sombrer alors qu’il jette un regard lucide sur sa vie passée, un professeur d'université à la retraite s’attèle à la reprise d’un travail commencé quelques décennies auparavant...

Lire

Bleu nuit | Dima Abdallah

C’est la dérive d’un homme aux prises avec ses démons et ses fantômes, reclus dans un univers aseptisé, en proie à ses angoisses. Lorsqu'il apprend la disparition de celle qu’il...

Lire

Les veilleurs de Sangomar | Fatou Diome

La jeune Coumba vient de perdre son mari Bouba dans un naufrage au large de Dakar. La nuit, elle parle aux âmes des victimes de l’accident. Celles-ci s’adressent à elle...

Lire

Prudence et Passion | Christine Jordis

Christine Jordis est journaliste, écrivain, critique littéraire et éditrice, depuis toujours passionnée de littérature anglaise. Dans cet ouvrage, cette inconditionnelle de Jane Austen transpose les personnages du roman « Raison et...

Lire

La fin de la jalousie | Marcel Proust

Elégance, justesse du trait, causticité... tout Proust est dans ce recueil. Et la langue est là ! Belle, précise, délicate, déjà proustienne. Une manière simple d'entrer dans l'oeuvre du Grand-Ecrivain.

Lire