La tristesse des femmes en mousseline Jean-Daniel Baltassatdro

Par Didier Debroux - 21 octobre 2018

Après le succès du « Divan de Staline« , Baltassat est de retour avec un roman érudit, exigeant mais ô combien passionnant: « La tristesse des femmes en mousseline« . Paris, 1945. Au lendemain de la guerre, Paul Valéry se remémore sa jeunesse, période de frénésie créative de la fin du XIXe siècle où se côtoient Mallarmé, Degas, Corot, Manet, Monet et surtout Berthe Morisot, qu’il affectionne particulièrement. Le vieil homme ouvre le carnet intime qu’elle lui a légué. L’écrivain entame une réflexion sur le sens de l’art et de la vie. Jean-Daniel Baltassat ressuscite tant la femme Berthe Morisot, réduite à l’ombre de Manet, cataloguée peintre infantile, que l’artiste sombre, tourmentée, dont la quête ultime fut celle de la beauté. Et de Valery, l’auteur conte la transformation d’un homme vers la lumière. Un roman certes complexe mais dont le lecteur sort bouleversé, ému, plus intelligent. Bref, un régal! 

Parution le 16 aout 2018
336 pages

Retrouvez ce roman sur le site de l’éditeur Calmann Lévy

DES LIVRES QUI POURRAIENT VOUS PLAIRe...

555 | Hélène Gestern

Cinq personnages unis par une même passion pour la musique vont évoluer autour d’une mystérieuse partition qui pourrait être attribuée au prolifique compositeur Scarlatti.

Lire

Monsieur Sénégal | Antoine Rault

Amadou est Guinéen, enrôlé dans l’armée française pour faire la guerre en 1914. À la fin de la guerre, il découvre la société civile française, évoluant dans un environnement rural...

Lire

Gabriële | Anne et Claire Berest

Sublime portrait de femme que livrent les soeurs Berest. Il fallait bien une écriture à quatres mains pour célébrer Gabriële, leur arrière-grand-mère.

Lire

Le silence du moteur | Olivier Lebé

Servi par une plume ciselée, simple (jamais simpliste), sans pathos, pudique et gracieuse, "Le silence du moteur" se révèle un roman bouleversant parsemé d'une galerie de personnages de haute exctraction.

Lire

Le tilleul du soir | Jean Anglade

On se marre, on s'émeut, au fil de cette savoureuse galerie de portraits. Le ton est juste, sans pathos, l'analyse toute subtile de ce sentiment étrange que celui de vieillir,...

Lire

Le sel de tous les oublis | Yasmina Khadra

Yasmina Khadra sonde l’âme assombrie d’un antihéros indisposé par le bonheur des hommes, incapable de soutenir leur regard, miroir de ses propres échecs. Chaque rencontre est un rendez-vous raté qui...

Lire