Les vestiges du jour Kazuo Ishiguro

Par Didier Debroux - 10 février 2012

Même si un butler possède la dignité, qu’en est-il de sa grandeur? se demande Stevens, le très sourcilleux majordome de lord Darlington. Le monde est une roue qui tourne autour du moyeu des maisons anglaises «distinguées», où ducs et lords ont toujours construit la politique de leur pays sous les yeux de valets plus aristocrates encore que leurs maîtres.

Avec « Les vestiges du jour », Ishiguro, Booker Prize 1989, dissèque la période des années 30, où Ribbentrop était l’invité des fascistes anglais tels qu’Oswald Mosley ou le marquis de Bath. Il y a du samouraï dans la totale abnégation de Stevens à l’égard de Sa Seigneurie, dans sa confiance aveugle en une cause douteuse, dans sa rivalité avec un père dont l’autorité professionnelle l’a castré, dans la façon dont il passe à côté de sa vie et de la délicieuse Miss Kenton.

Ishiguro livre ici son troisième roman. Sans doute celui de la perfection. Certes, il y en a eu avant et après mais aucun n’a  rivalisé avec celui-ci.

« Les vestiges du jour » s’inscrit déjà comme un classique de la littérature anglaise. Une  analyse toute en finesse de la société britannique et ses moeurs, une étude subtile de l’abnégation, le tout servit par un style d’une d’une rare pureté.

The Remains of the Day
Trad. de l’anglais par Sophie Mayoux
Parution le 25 mars 2010 (Folio)
325 pages

Retrouvez ce roman sur le site de l’éditeur Gallimard

DES LIVRES QUI POURRAIENT VOUS PLAIRe...

Retour à Lemberg | Philippe Sands

C'est une époustouflante enquête que livre Philippe Sands dans ce livre puissant où d'une ville, de destins, l'auteur découvre son histoire pour conter celle de qui s'écrit avec une majuscule.

Lire

Le Meurtre du Commandeur | Haruki Murakami

Dyptique exceptionnel que ce "Meurtre du Commandeur" où, à l'instar de 1Q84, Murakami explore ses obsessions, la solitude et la création. Œuvre foisonnante, ambitieuse, profonde et pourtant d'une rare fluidité....

Lire

Hiver | Christopher Nicholson

Sans doute Thomas Hardy est-il l'un des derniers géants de la littérature anglaise du XIXè. Méconnu sur le continent, il demeure une icône insulaire "made in England".

Lire

Cet été-là | William Trévor

Observateur pénétrant des choses humaines, écrivain limpide et économe, tel se révèle William Trevor. En témoigne Cet été-là, au centre duquel scintille un amour fugitif, clandestin et déchirant.

Lire

Les enfants verts | Olga Tokarczuk

Délicieuse découverte que ce petit livre vert. Olga Togarczuk, romancière polonaise lauréate du Prix Nobel, dévoile avec une apparente simplicité ce conte philosophique se déroulant au 17ème siècle, prétexte à...

Lire

L’ami retrouvé | Fred Uhlman

Dans un style sobre, servit par une plume pudique, jamais larmoyante, « L’ami retrouvé », à la fois touchant et émouvant, réveille chez le lecteur l’intemporalité de l’horreur… Avec en...

Lire