le seducteur Jan KJÆRSTAD

Par Didier Debroux - 1er Avril 2017

Attention, chef-d’oeuvre ! Un régal. Un ovni venu de Norvège… Le séducteur se révèle une incroyable plongée dans l’existence d’un homme et de tous hommes. Indispensable!

Qu’est-ce qui relie les grands et les petits événements d’une existence ? Sommes-nous définis par les milliers d’histoires qui composent notre vie ou par un instant crucial où tout se décide presque malgré nous ?

Jonas Wergeland, lui, a connu une destinée éblouissante, entre excentricités, curiosités et dangers. De son enfance aux abords des fjords glacés au soir où sa femme est assassinée, éclat après éclat, émerge dans un kaléidoscope fascinant, chaque pensée, chaque sentiment, chaque échec, chaque petit instantané de gloire de Jonas. Homme de télévision novateur et charismatique, qui aura tenu bon malgré les tempêtes et l’adversité, le tumulte de ses conquêtes, les défis impossibles, ou cette créature sensuelle aux lèvres rouges, jalouse, prête à tout pour mettre fin à son règne, au règne d’une vie jamais vécue à moitié.

Mille et Une Nuits de notre temps, roman tout en spirales, en échos et myriades d’histoires, comme autant de pièces d’un puzzle obsédant, Le Séducteur nous plonge dans la vie excessive d’un héros improbable.

Et tout y est vrai. Et si rien ne l’est, alors Jonas Wergeland sera vraiment devenu l’homme qu’il voulait être : un conteur fabuleux, un personnage de cette comédie qu’est l’existence, un charmeur dont l’unique but est d’inspirer les autres.

Il y a des Versets sataniques et de Tom Jones, du Mahabharata et de Peer Gynt, dans la narration ondoyante de Jan Kjærstad, « l’un des plus extraordinaires écrivains contemporains de Scandinavie ». Il réussit à faire de l’histoire souterraine d’un homme une œuvre fascinante, qui parle de la manière dont l’amour, l’art et l’imagination peuvent radicalement changer une vie et comment celle-ci est irréductible aux théories et aux statistiques, tout entière mue par les lois implacables de l’intuition et de la fantaisie.

Bref, un régal !

Traduit du norvégien par Loup-Maëlle Besançon
Parution le 11 février 2017
608 pages

Retrouvez ce roman sur le site de l’éditeur Monsieur Toussaint Louverture

DES LIVRES QUI POURRAIENT VOUS PLAIRe...

A livre ouvert | William Boyd

Une fresque gigantesque, passionnante, qui capte dès les premières lignes. Quelque 500 pages foisonnantes où se bousculent les adjectifs: génial, jouissif!

Lire

Hiver | Christopher Nicholson

Sans doute Thomas Hardy est-il l'un des derniers géants de la littérature anglaise du XIXè. Méconnu sur le continent, il demeure une icône insulaire "made in England".

Lire

Les enfants verts | Olga Tokarczuk

Délicieuse découverte que ce petit livre vert. Olga Togarczuk, romancière polonaise lauréate du Prix Nobel, dévoile avec une apparente simplicité ce conte philosophique se déroulant au 17ème siècle, prétexte à...

Lire

Le cœur qui tourne | Donal Ryan

Premier roman: totale réussite!! Vingt-et-un personnages se succèdent pour conter un drame. Vingt-et-une personnes qui détiennent une partie de l'histoire et dont Donal Ryan explore en quelques lignes ou quelques...

Lire

Middlemarch | George Eliot

Middlemarch (1871-1872) est sans doute le plus beau roman de George Eliot, en tout cas son roman le plus complet (le sixième sur sept). Deux intrigues sentimentales principales, l'histoire des...

Lire

Mélodie de Vienne | Ernst Lothar

En voilà une saga passionnante. Un Downtown Abbey made in Vienne. "Mélodie de Vienne" conte avec brio le destin mouvementé de la famille Alt qui suivra les soubresauts de l’Histoire...

Lire

Le Meurtre du Commandeur | Haruki Murakami

Dyptique exceptionnel que ce "Meurtre du Commandeur" où, à l'instar de 1Q84, Murakami explore ses obsessions, la solitude et la création. Œuvre foisonnante, ambitieuse, profonde et pourtant d'une rare fluidité....

Lire