L’arbre ou la maison Azouz Begag

Par Dominique de Poucques - 30 décembre 2021

Roman autobiographique, « L’arbre ou la maison » aborde l’errance identitaire vécue par les Algériens nés en France. Considérés partout comme des étrangers, ces « bi » ne se fondent dans aucun ensemble. Lorsqu’Azouz Begag et son frère retournent en Algérie revoir la maison familiale qu’ils n’ont connue que comme le lieu de vacances de leur enfance, ils ne reconnaissent rien de ce pays secoué par la révolution démocratique. Le peuplier planté autrefois par leur père et dont les racines envahissantes endommagent les fondations de la maison est une parfaite analogie de ce que les deux hommes ressentent et vivent en permanence : une guerre intérieure, celles de leurs racines entremêlées. Dès son arrivée sur le territoire, l’auteur est envahi de souvenirs, comme celui de sa rencontre avec ce pays dont on lui a dit qu’il était aussi le sien : « Je pose le premier pas à terre ; sur ma terre, je frétille comme un astronaute américain qui touche la Lune de sa babouche pour la première fois. Fou de joie, je demande à ma mère si c’est bien notre pays, elle dit oui, avec un sourire qui fait le tour de son visage. » Le romancier définit ce livre comme « d’humour et d’amour » : l’humour provient du recul dont il est capable dans le regard attendri qu’il porte sur sa famille et son pays d’origine. L’amour prend toute la place dans le très bel hommage qu’il rend à ses parents au fil des pages : « C’est là qu’ils se sont rencontrés, près de ce bourg de grande humilité où, dans les rues et aux terrasses des cafés, sur les bancs publics et sous les oliviers, mon papa va revoir des vieux qu’il connaît depuis toujours, et où je suis fier d’être son fils, de venir de lui, parce qu’en France il n’est personne, juste un numéro de Sécurité sociale et une carte de travail. Mais ici, chez lui, il est quelqu’un, avec une histoire, une terre et des amis. » Azouz Begag est chercheur, politicien et écrivain prolifique. Il est le lauréat du Prix Albert Bichot avec ce dernier roman plaisant, touchant, paru chez Julliard.

Parution le 19 août 2021
304 pages

Retrouvez ce roman chez l’éditeur Julliard sur le site Lisez! des maisons d’édition du groupe Editis 

DES LIVRES QUI POURRAIENT VOUS PLAIRe...

Gabriële | Anne et Claire Berest

Sublime portrait de femme que livrent les soeurs Berest. Il fallait bien une écriture à quatres mains pour célébrer Gabriële, leur arrière-grand-mère.

Lire

La Vallée | Bernard Minier

Ce nouvel opus voit le commandant de la Police Judiciaire Martin Servaz enquêter sur un meurtre sordide dans une vallée des Pyrénées littéralement coupée du monde par un éboulis. Le...

Lire

Le dernier enfant | Philippe Besson

Anne-Marie est une mère de famille d’origine modeste. Elle et son mari Patrick travaillent depuis toujours pour la même chaîne de magasins. Ils vivent une vie ordinaire, ont eu trois...

Lire

Vent debout | Aurélie Giustizia

Roman OVNI, à mi-chemin entre Lewis Carroll et Boris Vian, illustrant superbement l’incapacité de l’être humain à avancer sans amour.

Lire

Paradis perdus | Éric-Emmanuel Schmitt

Éric-Emmanuel Schmitt fait de Noam le témoin actif des grands bouleversements de l’Histoire en revisitant ses mythes fondateurs. Ici, le héros providentiel sauve les siens du déluge.

Lire

Enfant de salaud | Sorj Chalandon

Sorj Chalandon poursuit inlassablement sa quête du père à travers ce roman qui sonne comme un point final, un dénouement pour cet homme qui aurait pu tout entendre et peut-être...

Lire